Le financement et l’incubation des startups

Beaucoup de besoins donnent place à des idées qui deviendront des projet. Mais avant que le croquis ne se transforme en produit, les startups doivent trouver les fonds et des conseils pour développer leur travail. Comment penser le financement et l’incubation ?

dessin réalisé par Fabienne Cottret

Étape 1 : Une graine d’idée à faire pousser
L’inventeur possède une idée à concrétiser. Après des premières tentatives et études, ce startupeur pourra demander conseil à son entourage et à son réseaux pour corriger et améliorer son projet naissant.

Très souvent, le premier financement provient :

  • de dons de la part de l’entourage (autrement appelé la Love Money).
  • de crowfounding
  • de subventions.

Durant leur phase de création, les startups peuvent intégrer des incubateurs qui sauront les aider dans leur réflexion et leur développement.

 

Étape 2 : L’idée germe et se concrétise en projet
Maintenant que le projet est identifiable, il nécessite d’être façonné pour être concret et faisable. En élargissant son réseau et en s’entourant de spécialistes, le startupeur veut demander conseil et acquérir de nouvelles compétences pour enrichir son projet. Avec les critiques relevés, il peut ensuite se fixer des objectifs et construire un business plan, une stratégie de communication et marketing plus en phase avec la réalité.

À cette étape de vie, le projet peut trouver du soutien auprès de Business Angels : ces investisseurs providentiels participent activement au financement du projet et mettent à disposition leurs compétences, leur expérience et leur réseau.

Étape 3 : La croissance de la startup
Grâce au soutien des investisseurs et le partage d’expérience des partenaires, le projet est devenu un produit ou un service prêt à être mis sur le marché. Les premières ventes sont très importantes puisqu’il s’agit d’un premier test grandeur nature. La startup peut alors se servir des retours-clients et étoffer son équipe pour apporter les améliorations nécessaires au produit/service.

La startup doit alors se mettent en relation avec de nouveaux partenaires stratégiques qui pourront lui apporter de nouvelles compétences et financer le projet pour atteindre des objectifs plus ambitieux. La startup a aussi la possibilité d’intégrer un accélérateur pour être suivi dans ses nouvelles démarches économiques.

 

Étape 4 : Développement de son écosystème
Le projet est mûr et commence à générer du profit. Pour élargir son périmètre de vente, la startup s’appuie généralement sur de nouveaux investisseurs et fonds d’investissements. Il arrive que le projet dépende de crédits bancaires et de capital risque.

  • Le financement de projets et l’incubation des startups réside avant tout par le partage : le projet se construit à partir de conseils et critiques faits par différents acteurs qui entourent la startup, notamment les investisseurs. Plus qu’un simple support économique, ils deviennent de nouvelles parties prenantes du développement stratégique du projet.

Participants

Camille ORUS
Chargée de mission Innovation,
Crédit Agricole Ile de France
Charles Edouard Lhopiteau
AgriCommunity.fr
Benjamin Lirochon
AgriCommunity.fr
Emilie CORNELY
Responsable de la Filière
Jeunes Entreprises Innovantes
Crédit Agricole Val de France
Eloïse Stancioff